« PEFA: Monitoring Report 2010 on Repeat Assessments | Main | METAC Workshop on Expenditures Control and Internal Audit: A Good Example of Donor Coordination »

July 01, 2011

PEFA: Le Rapport de suivi 2010 et l’analyse des évaluations répétées

Affiché par Frans Ronsholt et Phil Sinnett

Pefa logo 
Le quatrième rapport de suivi du déploiement du Cadre PEFA a été préparé par le Secrétariat. Le Rapport de suivi 2010 analyse les évaluations répétées et notamment l’évolution de la performance des systèmes de GFP mesurée au moyen des indicateurs PEFA.

Le Rapport de suivi 2010 avait pour principal objectif de déterminer si le Cadre PEFA permet d'obtenir des mesures fiables de l'évolution de la performance depuis les évaluations précédentes ; une évaluation répétée examine les changements particuliers intervenus dans la performance d'un système en vérifiant ce qui a changé et dans quelle mesure. Le nombre d’évaluations répétées s’accroît nettement car beaucoup d’évaluations de référence ont été menées il y a trois à six ans. Entre le lancement du Cadre PEFA en juin 2005 et le bilan des évaluations effectué en octobre 2010, 45 évaluations répétées ont été menées dans 38 pays. 

Le Rapport de suivi 2010 cherche des réponses aux questions suivantes : i) quelle est la fréquence des évaluations répétées et pour quelles raisons sont-elles réalisées ? ii) le Cadre permet-il réellement de mesurer les changements intervenus et serait-il possible de mesurer ces changements par des méthodes plus valides et plus fiables ? et iii) quelles sont les évolutions de la performance de la GFP qui ressortent des évaluations répétées ?

Les principales conclusions du Rapport de suivi 2010 peuvent être résumées comme suit :

La grande majorité des évaluations PEFA sont suivies d'évaluations répétées trois à cinq ans plus tard, ce qui est la fréquence préconisée ; on peut en déduire que les pays mènent ces évaluations de manière relativement systématique et, le plus souvent, conformément au calendrier recommandé. Les évaluations répétées ont été menées principalement pour : i) mesurer les progrès accomplis ; ii) contribuer à la conception ou au suivi d'un plan d'action ou d'un programme de réforme de la GFP ; iii) faciliter le dialogue avec les bailleurs, et iv) établir un lien avec l'appui budgétaire actuel ou futur. Quelques évaluations ont été réalisées dans le but d'établir une nouvelle référence, plus largement acceptée, raison pour laquelle il n’est pas possible de comparer les résultats de l’évaluation répétée à celle de l'évaluation précédente.

Les problèmes de notation (dus, par exemple, à l’obtention de nouvelles informations qui ont un impact sur les notes attribuées dans le cadre de l'évaluation précédente, à l’emploi de définitions et/ou d’échantillons différents, ou à des interprétations divergentes de données similaires) ou l’absence de note pour certains indicateurs dans l’évaluation précédente ou dans l'évaluation répétée, compromet l'évaluation des changements intervenus dans le temps. Toutefois, l'absence de notes pour un élément d'un indicateur étant facilement détectable lors des comparaisons de paires de notes, les utilisateurs des données sur lesquelles reposent les notes savent dans quels cas et à quel moment ce problème intervient. Un degré de comparabilité d’au moins 80 % pour tous les indicateurs — entre l'évaluation précédente et l’évaluation répétée — est considéré satisfaisant lorsque l'on élimine les éléments non notés de la série de données. Ce degré de comparabilité a été obtenu pour 76 % des rapports. Le degré de comparabilité dépasse, en outre, 80 % pour 51 des 74 éléments du Cadre lorsque que les éléments non notés ne sont pas pris en compte.

L'analyse montre que, de manière générale, les systèmes de GFP s'améliorent, bien que de manière variable au sein d’un même système. Les composantes institutionnelles de la GFP, pour lesquelles des progrès peuvent résulter de l'adoption d'une nouvelle loi, de nouvelles réglementations ou d'un instrument technique ou encore d’interventions auxquelles ne participent qu’un petit nombre d'entités ou qui sont menées à un stade précoce du cycle budgétaire, sont plus susceptibles d'afficher des amélioration ou de maintenir des notes élevées que les composantes fonctionnelles de la GFP pour lesquelles les progrès résultent de la mise en œuvre effective d'une nouvelle loi ou d'une nouvelle réglementation, de la coordination des travaux de nombreux organismes, ou encore d’interventions à un stade plus avancé du cycle budgétaire.

Le Rapport de suivi 2010 peut être consulté sur le site web du Secrétariat PEFA (www.pefa.org).

Pour de plus amples informations, contacter Helena Ramos (hramos@pefa.org) ou Brandon Lundberg (blundberg@pefa.org).

PEFA is a partnership program of the World Bank, the European Commission, the UK Department of International Development, the Swiss State Secretariat for Economic Affairs, the French Ministry of Foreign Affairs, the Norwegian Ministry of Foreign Affairs and the International Monetary Fund.

Note: The posts on the IMF PFM Blog should not be reported as representing the views of the IMF. The views expressed are those of the authors and do not necessarily represent those of the IMF or IMF policy.

TrackBack

TrackBack URL for this entry:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00e54ef005958834014e898551a5970d

Listed below are links to weblogs that reference PEFA: Le Rapport de suivi 2010 et l’analyse des évaluations répétées:

Comments

Verify your Comment

Previewing your Comment

This is only a preview. Your comment has not yet been posted.

Working...
Your comment could not be posted. Error type:
Your comment has been saved. Comments are moderated and will not appear until approved by the author. Post another comment

The letters and numbers you entered did not match the image. Please try again.

As a final step before posting your comment, enter the letters and numbers you see in the image below. This prevents automated programs from posting comments.

Having trouble reading this image? View an alternate.

Working...

Post a comment

Comments are moderated, and will not appear until the author has approved them.

Back to top of page
©2007 IMF. All Rights Reserved. About Us | Terms of Use